L’affiche rouge

l’Affiche Rouge

Vous pouvez mettre cette affiche en relation avec :

  • - le poème d’Aragon "Strophes pour se souvenir"
  • - la Lettre de Manouchian à sa femme Mélinée
  • - le Chant des Partisans
  • l’Armée des Ombres

Thématique  : Arts, Etats et pouvoir
Période : XX°
Problématique : Héros de la Résistance . 
 
Contexte :
Le 21 février 1944, les murs de Paris sont couverts de grandes affiches rouges qui annoncent l’exécution de 23 "terroristes" du groupe dirigé par Michel Manouchian,membre des FTP (Francs Tireurs Partisans), qui avaient organisé des actions de guérilla contre l’occupant allemand.
 
Impressions générales :
Cette affiche crée un sentiment de malaise : elle parle de mort, de violence, de crimes
 
Éléments la composant
un texte en haut, blanc sur rouge, à la forme interrogative ; un texte en bas.
10 portraits en médaillons, accompagnés de leur légende, disposés en pyramide inversée.
5 photos rectangulaires, peu organisées (impression de pêle-mêle)
 
Analyse des portraits en médaillons :
Les personnages représentés ne sont pas mis en valeur : mal rasés, hirsutes, yeux creusés, ils ont des têtes patibulaires. On note que beaucoup ont l’air jeune. Souvent, dans les portraits, la hauteur du front est accentuée, comme pour marquer l’intelligence perverse de ces « terroristes »
 
Analyse des légendes :
Elles présente le nom de la personne, en majuscules, nom souvent compliqué pour une oreille francophone. Ensuite, on trouve un mélange d’informations disparates : religion, nationalité, appartenance politique. La dernière ligne semble indiquer les faits reprochés à ces personnages.
 
Analyse des photos rectangulaires :
Elles représentent des méfaits prétendument réalisés par les terroristes : victimes humaines, biens matériel. La photo centrale est une présentation à la presse du butin découvert par la police. Le désordre de la disposition de ces photos renforce l’impression de chaos occasionné par les « terroristes » ; en revanche, la photo centrale, bien droite, veut montrer que grâce à la police, l’ordre est rétabli.
 
Couleur et composition de l’image :
Cette affiche est en 3 couleurs : le rouge, couleur agressive, qui connote le sang et la violence ; le noir, qui connote la mort ; le blanc est réservé à la question (des libérateurs ?) et aux légendes.
Les portraits sont disposés en pyramide inversée, ce qui représente l’organisation de l’association criminelle : le regard du spectateur est guidé vers le portrait du bas, celui de Michel Manouchian, chef de groupe. Les flèches introduisent dans l’esprit du spectateur une relation de cause à effet : ces personnages sont présentés comme les responsables des méfaits illustrés par les photos du bas.
 
Interprétation :
A la question du haut, le texte en bas apporte une réponse : cette affiche est donc une affiche de propagande nazie, tentant de présenter les membres du FTP comme des terroristes, étrangers, nuisibles à la France.
Pourtant, ce message implicite a, dès sa parution était détourné, par des résistants, qui ont remplacé le texte du bas par « Morts pour la France » (voir le poème d’Aragon : Strophes pour se souvenir.)