L’histoire-géographie au brevet

L’épreuve d’histoire-géographie et éducation civique au brevet

L’histoire, la géographie et l’éducation civique sont évaluées pour le DNB (diplôme national du brevet) par une épreuve écrite d’une durée de 2 heures notée sur 40 coefficient 2 (comme les épreuves de français et de mathématiques).

Cette épreuve se divise en trois parties :

  • Histoire (notée sur 13 points),
  • Géographie (notée sur 13 points)
  • Éducation civique (notée sur 10 points)
  • Les 4 points restants évaluent la maîtrise de la langue : orthographe, qualité de l’expression (on attend des réponses rédigées).

Les candidats doivent traiter l’ensemble du sujet (les trois parties).

Pour cette épreuve, les réponses se font directement sur le sujet, qui comporte une douzaine de pages : chaque question est suivie d’un cadre avec des lignes qui montre aux élèves la longueur attendue pour chaque réponse (de 2 à 20 lignes selon la question). Il faut utiliser au maximum la place disponible, mais on ne peut pas dépasser (aucune copie supplémentaire n’est distribuée lors de l’épreuve).

Chaque partie (histoire, géographie, éducation civique) comporte plusieurs types d’exercices et se divise en deux sous-parties :

  • « Questions » : quelques questions portent sur les repères historiques et géographiques (vus à l’école et au collège), puis les candidats sont interrogés sur le programme de troisième (questions de cours). En histoire ou en géographie, l’une de ces questions de cours fait l’objet d’un « développement construit », c’est-à-dire d’une réponse longue, de synthèse (une vingtaine de lignes environ).
  • « Travail sur document »  : un document en lien avec le programme de troisième suivi de quelques questions : il peut s’agir d’une présentation du document (nature, auteur, date, contexte...), de questions de prélèvement d’informations et/ou de questions appelant des réponses plus longues, où le candidat doit être capable de mettre en relation les informations du document et ses connaissances et de porter un regard critique sur le document.

En géographie, les candidats peuvent être amenés à réaliser une « tâche cartographique » (un exercice sur une carte ou un croquis) : compléter une légende, placer des éléments sur une carte, choisir des figurés appropriés...

Quelques exemples de sujets :