Poèmes contre la faim

A vos marques, prêts ? Ecrivez !

A vos marques, prêts ? Ecrivez !

A l’occasion de la "Course contre la faim" qui a lieu le jeudi 28 mai 2015, les élèves de 6ème3, qui participent également au défi sportif, ont pris leurs plumes et leurs claviers pour écrire des textes poétiques pour livrer un message d’espoir et encourager l’action des associations Action Contre la Faim et l’UNICEF.

Ils ont été inspirés par les interventions de deux représentants de ces associations dans leur classe.

Bravo à eux et bonne lecture, avec ou sans courbatures !

« Les enfants du monde »

Un hamburger le midi et le soir,
Je mange, je gaspille,
Je dors comme un loir,
Je me plains et houspille,

Rien le midi et sûrement rien le soir,
Je travaille et m’épuise,
Je suis un faire-valoir,
Mais j’ai toujours espoir
Que grâce à vos actions, fini ce cauchemar !!!

Anouk E.

« UNICEF »

Cet enfant veut aller à l’école
Cet enfant veut lui aussi un tube de colle
Cet enfant veut rire et jouer
Et c’est à nous de l’aider
Un enfant a des rêves
Il faut que la guerre fasse la grève
Pour qu’il puisse avoir de l’eau
Ne gaspillez plus dans les lavabos
Oserons-nous nous révolter ?
Pour que lui aussi puisse étudier
Cet enfant doit lire, vivre et surtout
Cet enfant ne doit plus jamais pleurer

Enzo G.

« Faim »

On a faim, on a besoin, du pain, avec votre main
Etudier c’est un rêve pour nous
Travailler dans les mines c’est pas rigolo
Nous avons besoin de votre amour
Pèche, poire, pomme c’est ce que l’on recherche tous les jours.

Jesmira M.

« Les enfants pauvres »

Dans certains pays
Il y a des enfants affaiblis
Travaillant toute la journée
Ils n’ ont aucun moment pour se reposer
N’ayant pas d’argent
Ils sont affamés
Ils deviennent mendiants
Alors, aidons-les !
S’ils ne peuvent pas se nourrir
Demain ils pourront mourir
Nous ne pouvons pas rester insensibles
Car dans ce monde rien n’est impossible !!

Calista S.

« Hommage aux enfants de l’UNICEF »

Nous sommes tous frères quand nous avons faim,
Elle pousse à beaucoup de maladies dont on meurt jeune.
Rien ne fait plus mal que la faim
Certains enfants ne se rendent pas compte
Qu’ils sont trop gâtés
Nous avons deux mois de soldes
Eux ils ont deux mois de soin intensif
Nous mangeons de la pizza le week-end
Eux mangent de la tarte à la terre.

Chanda F.

« Poésie contre la faim »

Des enfants de quatre ans travaillant
Voulaient manger normalement
Mais ils n’avaient pas assez d’argent
Ils ne peuvent pas aller au restaurant

Mais ils ont du courage
Sans argent ils ragent
Même si l’argent ne fait pas le bonheur
Il aide à éviter le malheur.

Lucas D.

« Poésie contre la faim »

Les enfants qui ont faim.
Veulent manger au moins le matin.
Ils travaillent dans les champs,
Mais ils n’ont pas le temps.

Ilian H.

« Deux mondes différents »

Des pâtes à la terre,
Des boissons à l’eau noire,
Des fruits à la racine,

Des milliers d’enfants comme nous,
Ne vivent pas comme nous,

Sans argent, sans école, sans nourriture saine et extrêmement de
travail,

Ils vivent au bord de la mort.

Et ils s’accrochent grâce à l’amour que donnent leurs parents.

Romain
B.

P.-S.

Bon courage à tous les coureurs et merci à tous les donneurs !